Les RNL 2017

Bilan des RNL 2017

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BILAN des Rencontres Nationales de la Librairie

La Rochelle 25 et 26 juin 2017

Syndicat de la Librairie Française

Après Lyon en 2011, Bordeaux en 2013, et Lille en 2015, La Rochelle accueillait les 4e Rencontres Nationales de la Librairie, organisées par le Syndicat de la Librairie Française. Ces Rencontres ont bénéficié d’une fréquentation exceptionnelle avec la présence de plus de 500 libraires indépendants et de 300 représentants des autres professions du livre, dont de nombreux éditeurs et diffuseurs. C’est une profession mobilisée, unie et tournée vers l’avenir qui s’est retrouvée à La Rochelle.

Ils ont pu échanger, durant ces deux jours, sur leurs pratiques, leurs réalités, leurs difficultés, leurs enthousiasmes. Sous forme d’ateliers, de séances plénières, de rencontres organisées avec les responsables commerciaux, tous ces acteurs ont pu trouver des espaces de rencontre et de dialogue.

Les grands débats des Rencontres ont porté sur l’économie de la librairie, les nouvelles formes de relation aux clients et la place de la librairie sur les territoires au moment où de nombreuses villes petites et moyennes font face à une dévitalisation commerciale croissante.

La  librairie indépendante demeure  le premier circuit de vente de livres en France avec 40% de parts de marché. Ce réseau joue un rôle majeur en faveur de la « bibliodiversité » en défendant, aux côtés des grands succès, des titres plus exigeants qui demandent à être particulièrement accompagnés auprès du public.

Il est le premier lieu d’accès à la culture pour une bonne majorité de la population, comme l’a rappelé La Ministre de la Culture, Madame Francoise Nyssen, lors de son allocution. Selon l’étude GFK, commandée par le Syndicat de la Librairie Française, le nombre de références vendues en librairie est en forte croissance  (180 000 références de plus en 10 ans) et la librairie est le premier circuit d’achat pour les jeunes de 10-17 ans.

De nombreux échanges ont porté sur un premier bilan de l’Observatoire de la librairie, outil mis en place il y a deux ans par le Syndicat. Il permet à chaque librairie de mieux piloter sa librairie en disposant  d’indicateurs économiques qu’il peut comparer à ceux de la profession dans son ensemble ou d’autres libraires. Le nombre d’adhérents à l’Observatoire, 160 aujourd’hui, sera amené à croître rapidement grâce aux pistes de développement annoncées par le SLF. Ce développement et cet essor grandissant de l’Observatoire de la librairie illustre la mobilisation et la volonté forte des libraires indépendants de se fédérer confirmant l’adage selon lequel « l’union fait la force ».

Le Syndicat de la Librairie Française a également annoncé le lancement d’un portail national regroupant 700 librairies indépendantes sur tout le territoire, et permettant en un clic d’avoir accès à la disponibilité de 4 millions d’ouvrages en stock dans 700 librairies partenaires (https://www.librairiesindependantes.com).

L’objectif de ce nouveau site fédérateur est de :

  • Communiquer nationalement auprès du grand public sur la réservation de livres en librairie, grâce à une adresse unique, nationale et fédératrice
  • Améliorer la visibilité des libraires sur internet et renforcer leurs ventes et leur fréquentation
  • Renforcer l’identité et la connaissance auprès du grand public des librairies indépendantes

La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, a tenu à être présente lors de cette manifestation. Elle a souligné le rôle essentiel de passeurs que jouent les libraires indépendants : « Notre pays a besoin de ses libraires car il a besoin de diversité culturelle, vous jouez un rôle de médiation essentiel auprès des lecteurs. Notre pays besoin de vous car il a besoin de la vie culturelle que vous proposez. »

Françoise Nyssen a repris à son compte de nombreux enjeux et préoccupations débattus lors des Rencontres nationales de la librairie. Elle a ainsi marqué sa volonté de trouver des solutions pour améliorer l’économie des librairies, notamment sur la question des loyers élevés de centres-villes ou sur celle de la rentabilité. Elle a souhaité que son ministère soit partie prenante dans le chantier de la revitalisation commerciale des centres-villes dans lequel la culture a toute sa place. Elle s’est engagée à défendre la régulation du marché du livre afin de préserver les équilibres entre les acteurs indépendants, la grande distribution et Internet. Elle a ainsi annoncé la signature, le 27 juin, entre les Syndicats des libraires et des éditeurs, d’une part, et les principales plates-formes sur Internet, d’une Charte de bons usages sur le respect du prix unique du livre.

Enfin, Françoise Nyssen a souhaité que le livre et les librairies soient au cœur de la politique en faveur de l’éducation artistique afin de rapprocher le public jeune du livre et de la culture.

Contact Presse : Marion Barbé-Hanriot

06 18 02 06 41

marion.hanriot@gmail.com